Écrire Une détention renouvelée

La détention d’Ahmed Abdullah a été prolongée pour une période de 45 jours supplémentaires, après qu’un tribunal pénal du Caire a accepté un appel contre sa libération sous caution. Cet homme est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement en raison de son travail en faveur des droits humains.

Le 5 septembre, un tribunal pénal du Caire a statué que le défenseur des droits humains Ahmed Abdullah devait rester en détention provisoire, faisant droit à un appel interjeté par le parquet d’une précédente décision judiciaire en faveur de sa libération. Une cour d’appel du Caire en charge des délits avait en effet ordonné la remise en liberté d’Ahmed Abdullah et de quatre coaccusés, contre le versement d’une caution de 10 000 Livres égyptiennes (environ 1 000 euros), le 3 septembre. Leur détention a été renouvelée pour 45 jours supplémentaires.

Les tribunaux renouvellent sans cesse la détention provisoire d’Ahmed Abdullah depuis son arrestation le 25 avril. Il a déclaré à ses avocats qu’il avait subi des mauvais traitements lors de son arrestation par les forces de sécurité, l’un des agents l’ayant frappé à la tête à plusieurs reprises, en utilisant la crosse de son arme. Les autorités n’ont pas ouvert d’enquête sur ces allégations.

Ahmed Abdullah est détenu uniquement en raison de ses activités pacifiques en faveur des droits humains. Il a dénoncé les disparitions forcées en Égypte et avait fourni une aide juridique à la famille de Giulio Regeni, un étudiant italien en doctorat âgé de 28 ans qui a disparu au Caire le 25 janvier 2016 et dont le cadavre a été retrouvé aux abords de la ville le 3 février. Son corps présentait des marques de torture.

Ahmed Abdullah est inculpé d’une série de charges fabriquées de toutes pièces au titre de la Loi antiterroriste, de la Loi relative aux manifestations et du Code pénal. Les procureurs n’ont pas abandonné les charges retenues contre le collègue d’Ahmed Abdullah, Mina Thabet, arrêté mi-mai et libéré sous caution le 18 juin.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.