Écrire Une exécution prévue au Texas a bien eu lieu

John Battaglia, 62 ans, a été exécuté au Texas le 1er février. Il avait été condamné à mort en 2002 pour le meurtre de ses filles de six et neuf ans, commis en 2001.

Les procédures visant à prouver que John Battaglia était « inapte » à être exécuté parce qu’il était atteint de troubles délirants ont été vaines, tout comme les recours de dernière minute concernant les substances qui seraient utilisées pour l’injection létale.

L’exécution, initialement prévue à 18 heures le 1er février, a été retardée d’environ trois heures en attendant les ultimes décisions de justice. Après que la Cour suprême des États-Unis a refusé de prononcer un sursis, le protocole d’exécution a commencé. Le décès de John Battaglia a été prononcé à 21 h 40, environ 22 minutes après le début de l’injection létale.

Trois personnes ont été exécutées aux États-Unis depuis le début de l’année 2018, toutes au Texas. Sur les 1 468 exécutions réalisées dans le pays depuis l’approbation de la nouvelle législation sur la peine capitale par la Cour suprême fédérale en 1976, 548 ont eu lieu au Texas. Amnesty International est opposée à la peine de mort en toutes circonstances.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !