Écrire Une mère demande que l’on retrouve son fils disparu

Dmytro Korolio a été arrêté, déclaré coupable et condamné à cinq ans d’emprisonnement avec sursis en 2015 pour avoir rejoint les forces séparatistes dans l’est de l’Ukraine. Sa mère affirme qu’il a été enlevé par les Services de sécurité ukrainiens lorsqu’il a été « libéré » le 3 août 2015 et qu’il est en détention secrète depuis. Elle craint pour sa sécurité.

Dmytro Koroliov, un ancien policier anti-émeute ukrainien de Zaporijia (est de l’Ukraine) avait rejoint les forces séparatistes prorusses dans l’est de l’Ukraine en juin 2014. Un mois plus tard, il est parti et est rentré chez lui. Il a été arrêté le 5 janvier 2015 et a été déclaré coupable le 2 juillet 2015 d’avoir créé un groupe armé illégal et évité la conscription. Il a été condamné à cinq ans d’emprisonnement avec sursis. Le 3 août 2015, le jour où la décision du tribunal est entrée en vigueur et où il devait être libéré, des membres de la famille de Dmytro Koroliov sont venus l’accueillir devant le centre de détention. Ils ont expliqué qu’ils ont attendu devant l’entrée aussi longtemps qu’ils pouvaient supporter la chaleur de l’été, mais qu’à 14 heures, ils se sont abrités du soleil à l’ombre et ne pouvaient plus voir l’entrée. À ce moment-là, ils ont entendu Dmytro Koroliov appeler au secours. Ils se sont précipités vers l’entrée du centre de détention, mais Dmytro Koroliov n’y était pas.

Selon des témoins, un homme dont la description correspond à celle de Dmytro Koroliov a été appréhendé par un groupe d’hommes inconnus alors qu’il quittait le centre de détention. Il a été contraint à monter dans une voiture et emmené. D’après les informations de la plaque d’immatriculation de la voiture, elle appartenait probablement aux services de sécurité ukrainiens (SBU). On ignore où il se trouve depuis.

Contre toute attente, Dmytro Koroliov a appelé sa mère en octobre 2015 et lui a dit de demander aux autorités de facto des séparatistes de Donetsk de l’inscrire sur la liste d’échange de prisonniers. Il l’a de nouveau appelée en avril, mai et juin 2016 confirmant qu’il était en détention secrète aux mains des SBU, en vue d’un échange de prisonniers.

La mère de Dmytro Koroliov a signalé son enlèvement aux autorités et une enquête officielle sur sa disparition a été ouverte le 8 août 2015. Elle a reçu une réponse officielle des SBU, entre autres organismes, dans laquelle ils niaient savoir où se trouve Dmytro Koroliov depuis sa libération officielle du centre de détention le 3 août 2015.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse