Écrire Une militante a été arrêtée pour avoir commémoré le 4 juin 1989

La militante Li Xiaoling a été placée en détention parce qu’elle était soupçonnée d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public » en commémorant le 28e anniversaire de la répression de Tiananmen. Elle souffre d’un glaucome mais ne reçoit pas le traitement approprié. Huit autres personnes ont également été placées en détention pour le même chef d’inculpation.

Li Xiaoling, une militante de Guangdong, a été arrêtée par la police de Pékin après la publication de plusieurs photos sur internet, sur lesquelles on la voyait brandir une affiche portant un slogan commémorant la répression de Tiananmen, et disposer des bougies sur le sol près du Grand Théâtre national de Pékin, situé sur la place Tiananmen, dans la soirée du 3 juin. Elle a été conduite au bureau de la Sécurité publique du district de Xicheng, à Pékin, le 4 juin au matin, et a plus tard été placée en détention parce qu’elle était soupçonnée d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ».

Lin Qilei, l’avocat de Li Xiaoling, lui a rendu visite au centre de détention du district de Xicheng, à Pékin, le 7 juin. Li Xiaoling lui a dit qu’elle s’était rendue à Pékin le 2 juin pour déposer une pétition contre la police de Zhuhai. Elle avait été détenue le 20 mai pendant sept heures par la police de Zhuhai (province de Guangdong), ce qui avait retardé sa demande de se rendre à l’hôpital pour y recevoir un traitement pour un glaucome aigu. Lin Qilei a déclaré que Li Xiaoling lui avait dit que lorsqu’elle avait été interrogée par la police, on lui avait posé des questions sur ses actes, notamment sur l’action photo qu’elle a menée sur la place Tiananmen. Les autorités ne l’autorisent à mettre des gouttes pour les yeux que trois fois par jour, alors que les médecins lui avaient conseillé d’en mettre toutes les deux heures. Ses yeux la font beaucoup souffrir.

Huit autres militants – Zhou Li, Li Xuehui, Quan Jianhu, Bu Yongzhu, Zhao Chunhong, Zhao Xin, Liang Yankui et Ding Yajun – ont également été arrêtés par des policiers du bureau de la Sécurité publique du district de Xicheng de Pékin. Ce sont des amis de Li Xiaoling. Ils l’avaient simplement accompagnée à Pékin et n’avaient pas pris part à l’action. Ils ont tous été placés en détention car ils sont soupçonnés d’avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». À l’exception de Ding Yajun, ils ont tous pu consulter leurs avocats.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition