Écrire Une militante des droits humains a été maltraitée et risque être torturée

Li Yuhan, avocate spécialiste des droits humains, 60 ans, a été officiellement arrêtée pour avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». Elle a été maltraitée en détention et risque d’être à nouveau soumise à des mauvais traitements, y compris à des actes de torture.
Le 15 novembre, la famille de Li Yuhan s’est vu demander de venir retirer un avis d’arrestation auprès de l’antenne de Heping du bureau de la Sécurité publique de la ville de Shenyang. Le 16 novembre, ses proches sont allés chercher l’avis d’arrestation, qui indiquait que Li Yuhan avait été officiellement arrêtée pour avoir « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public ». Si elle est déclarée coupable, elle encourt jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Elle se trouve actuellement dans le Centre de détention n°1 de la ville de Shenyang.
Après avoir été détenue au secret pendant plus d’un mois, Li Yuhan a enfin pu voir son avocat, Lin Qilei, le 10 novembre. D’après cet avocat, Li Yuhan lui a confié que dans l’après-midi du 9 octobre, un agent de l’antenne de Heping du bureau de la Sécurité publique de la ville de Shenyang l’avait emmenée depuis chez elle jusqu’à un arrêt de bus situé à proximité de cette antenne, où cinq ou six individus non identifiés s’étaient emparés de son sac à dos, lui avaient menotté les bras derrière le dos et l’avaient fait monter de force dans un véhicule.
Elle aurait ensuite été emmenée au poste de police de Beishi (district de Heping, ville de Shenyang), où elle est restée menottée. Lorsqu’elle a demandé à utiliser les toilettes, un policier a exigé que ce soit en sa présence. Quand elle a refusé de révéler le mot de passe de son téléphone mobile, le policier l’a traînée brutalement à travers trois pièces, lui faisant faire des allers-retours pendant une vingtaine de minutes. L’agent qui l’a ainsi agressée lui a dit : « [On pourrait] te tourmenter en te faisant faire quelques tours de plus. Même si tu mourais, on pourrait le justifier par ton âge avancé. » Li Yuhan a été emmenée à l’hôpital pour un examen médical vers 23 heures, puis transférée dans le Centre de détention n° 1 de la ville de Shenyang. Elle a dit à son avocat qu’elle tremblait de tout son corps et qu’elle avait des bleus aux poignets lorsqu’elle est entrée dans le centre de détention.

Action terminée

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.