Écrire Une prisonnière d’opinion en grêve de la faim

La défenseure des droits humains Hanan Badr el Din a entamé une grève de la faim à la suite de la décision rendue le 5 août ordonnant son maintien en détention pour 45 jours supplémentaires.
Hanan Badr el Din, qui est une prisonnière d’opinion, est en détention provisoire depuis le 6 mai 2017.
Le 5 août, la défenseure des droits humains Hanan Badr el Din a entamé une grève de la faim à la suite de la décision de justice ordonnant son maintien en détention pour 45 jours supplémentaires. Hanan Badr el Din, qui est en détention provisoire depuis le 6 mai 2017 sur la base de l’accusation forgée de toutes pièces d’« appartenance à une organisation interdite », proteste contre sa détention prolongée sans procès et contre le fait qu’elle est privée des soins médicaux dont elle a besoin.
Hanan Badr el Din souffre de la fièvre méditerranéenne familiale, une maladie génétique qui cause des crises fébriles et des inflammations dans l’abdomen, les poumons et les articulations. Elle continue d’être privée des soins médicaux dont elle a besoin, les responsables de la prison ne permettant qu’occasionnellement à sa famille de lui apporter les médicaments prescrits par son médecin.
Un juge a renouvelé la détention d’Hanan Badr el Din tous les 45 jours environ. Lors de la prochaine audience, le 19 septembre, le juge décidera soit de la remettre en liberté soit de prolonger sa détention pour 45 jours supplémentaires.
Hanan Badr el Din est une prisonnière d’opinion et elle doit donc être libérée immédiatement et sans condition.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la cruauté des USA envers celles et ceux qui ont besoin de protection

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !