Écrire L’interdiction de la marche des fiertes s’accompagne d’un recours excessif à la force

Le 26 juin, jour où devait avoir lieu à Istanbul la marche des fiertés qui a été interdite, la police a utilisé des gaz lacrymogènes et des balles de caoutchouc contre de petits groupes de militants LGBTI accompagnés de sympathisants dans différents endroits du district de Beyoğlu, à Istanbul. Vingt-neuf militants ont été arrêtés puis finalement relâchés le même jour. De plus, des organisateurs de la marche des fiertés d’Istanbul ont été empêchés de lire une déclaration portant sur l’interdiction de cette marche pour la deuxième année consécutive.

Le comité d’organisation de la marche des fiertés d’Istanbul avait annoncé le 23 juin qu’il renonçait à cette marche. Le 23 juin, il a également fait savoir au bureau du gouverneur d’Istanbul qu’il donnerait lecture d’un communiqué de presse en fin d’après-midi du 26 juin. Les services du gouverneur d’Istanbul ont déclaré que les organisateurs seraient empêchés de donner lecture de ce communiqué.

Le 26 juin, des centaines de policiers antiémeutes ont été déployés sur la place Taksim et le long du parcours habituel de la marche des fiertés, rue Istiklal, dans le district de Beyoğlu, à Istanbul. Des dizaines de policiers antiémeutes bloquaient chaque rue, et des canons à eau et des véhicules blindés se trouvaient le long de la rue Istiklal. Les policiers ont tiré avec des balles de caoutchouc et lancé des gaz lacrymogènes sans discrimination pour disperser de petits groupes de militants LGBTI accompagnés d’autres personnes, pendant tout l’après-midi et jusque dans la soirée, sans sommation.

Pour en savoir plus : https://www.amnesty.org/en/latest/campaigns/2016/07/lgbti-rights-struggle-in-turkey/
Un grand merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour ce cas. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.