Écrire France. Une expulsion chasse de leur domicile plus de 200 personnes

Informations complémentaires sur l’AU 81/13, EUR 21/006/2013, 19 avril 2013 Merci d’avoir participé à cette action ! Même si l’expulsion forcée a eu lieu, vos appels ont été entendus et peuvent contribuer à ce que certains des expulsés puissent obtenir des conditions de vie plus sûres à l’avenir. Environ 200 personnes ont été expulsées de force d’un campement de fortune à Ris-Orangis, dans la banlieue de Paris (France). Huit familles expulsées ont saisi la justice. Le matin du 3 avril, les autorités ont expulsé d’un campement de fortune situé à Ris-Orangis plus de 200 habitants qui vivaient dans des baraques ou des caravanes. Le maire de Ris-Orangis entend placer 12 familles expulsées, soit 38 personnes, dans une base de vie assortie d’un dispositif d’insertion. Dans l’attente de la mise en place de ce projet, elles seront hébergées ailleurs de façon provisoire. Selon des associations locales, à la suite de l’expulsion, plusieurs familles ont bénéficié d’un hébergement temporaire pour une durée allant de quatre à 10 nuits dans différentes localités de la région parisienne, et une trentaine de personnes sont restées à la rue jusqu’à ce qu’une solution temporaire soit trouvée grâce aux efforts des associations. Des ONG locales ont exprimé leur préoccupation devant l’insalubrité de certains logements temporaires. Le 15 avril, huit familles et un célibataire (17 adultes et 26 enfants) expulsés de Ris-Orangis ont assigné le préfet de l’Essonne devant le tribunal administratif de Versailles pour le contraindre à les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.