Écrire Etats-unis. L’objectrice de conscience Kimberly Rivera, purgera une peine de prison

Action complémentaire sur l’AU 263/12, AMR 51/024/2013, 3 mai 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 14 JUIN 2013 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La prisonnière d’opinion américaine Kimberly Rivera, actuellement enceinte, purgera une peine de 10 mois d’emprisonnement après avoir été condamnée par un tribunal militaire. Cette femme a déserté l’armée américaine alors qu’elle était déployée en Irak, car elle considérait immoral de continuer à prendre part à ce conflit. Après avoir plaidé coupable lors de son procès le 29 avril 2013, la femme soldat de première classe Kimberly Rivera a été sanctionnée d’une peine de 14 mois d’emprisonnement, ramenée à 10 mois aux termes d’une transaction pénale. Elle a également été renvoyée de l’armée pour mauvaise conduite. Cette femme est enceinte de son cinquième enfant. Kimberly Rivera a été arrêtée pour désertion de l’armée et est détenue par les autorités militaires américaines depuis le 20 septembre 2012. Alors qu’elle était en permission début 2007, cette femme a quitté l’armée sans autorisation et s’est rendue au Canada. Elle avait décidé qu’elle ne pouvait plus participer à la guerre en Irak ni à tout autre conflit sans aller à l’encontre de ses principes. Au Canada, elle a cherché à obtenir une protection en tant que réfugiée mais elle a été reconduite à la frontière en septembre 2012, après avoir été déboutée en appel. Kimberly Rivera a déclaré publiquement être opposée au conflit en Irak quand elle était au Canada. Son (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir