Écrire Un délinquant juvénile, Hani Abu Alian, exécuté à Gaza.

Action complémentaire sur l’AU 214/13, MDE 21/007/2013, 11 octobre 2013 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 22 NOVEMBRE 2013 Le gouvernement de facto du Hamas a exécuté Hani Abu Alian le 2 octobre, au quartier général de la police de Jawazat, dans la ville de Gaza, malgré de sérieuses préoccupations quant à l’équité de son procès, entaché notamment par des allégations selon lesquelles on l’aurait torturé pour le forcer à « avouer ». Il avait moins de 18 ans lorsqu’un des crimes dont il est accusé a été commis. Un autre homme que l’on ne connaît que par les initiales A.Z.G. pourrait être exécuté à tout moment. Hani Abu Alian (que l’on désignait auparavant par les initiales H.M.A.) a été condamné à mort en 2012 pour deux meurtres et le viol d’un enfant. Un des avocats chargés de ce dossier a commenté sa pendaison en ces termes : « Il s’agit là d’une crise juridique, morale, politique et religieuse. Lorsqu’un État exécute autant de personnes, sans respecter la loi, cela signifie que le pays est pourri. » Hani Abu Alian est la troisième personne à avoir été exécutée dans la bande de Gaza cette année. Il avait 28 ans. Dans une autre affaire, la Cour de cassation a confirmé, le 26 septembre 2013, la peine capitale pour meurtre prononcée contre A.Z.G, 35 ans, du camp de réfugiés de Shati. La première sentence de mort, prononcée en février 2010 par le tribunal de première instance, avait été confirmée par la Cour d’appel le 15 décembre 2012. Dans un autre cas, celui de F.A., 23 ans, l’appel ultime avant l’exécution est examiné en ce (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.