Écrire Chine. La militante Cao Shunli décède faute de soins

Informations complémentaires sur l’AU 282/13, ASA 17/013/2014, 18 mars 2014 Un grand merci à tous ceux qui ont agi en sa faveur. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes. Le 14 mars, la défenseure des droits humains Cao Shunli est décédée d’une défaillance organique imputable à une privation de soins médicaux en détention. À maintes reprises, sa famille avait appelé les autorités chinoises à lui faire prodiguer le traitement dont elle avait besoin, sans succès. Cao Shunli était une prisonnière d’opinion, détenue pendant cinq mois uniquement en raison de son militantisme pacifique. Cao Shunli, 52 ans, est décédée d’une défaillance organique à l’hôpital 309 de Pékin le 14 mars. Avant d’y être admise le 16 février, elle était incarcérée au centre de détention du district de Chaoyang, où on l’avait empêchée de recevoir les soins médicaux dont elle avait besoin pour de multiples problèmes de santé graves, notamment une tuberculose touchant les deux poumons et une cirrhose du foie. Par ailleurs, sa famille avait demandé à plusieurs reprises sa libération pour raisons médicales, ce que les autorités n’ont finalement accepté que lorsqu’elle s’est trouvée dans un état critique. Cao Shunli était l’une des personnes qui militaient le plus ardemment en faveur d’une participation de la société civile à la formulation du plan d’action national pour les droits humains et à la rédaction des rapports destinés à l’Examen périodique universel (EPU) du Conseil des droits de l’homme des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.