Écrire Iran. Exécution de Gholamreza Khosravi Savadjani

Informations complémentaires sur l’AU 240/12 MDE 13/030/2014, 3 juin 2014 Gholamreza Khosravi Savadjani, condamné à mort pour mohareb (« inimitié à l’égard de Dieu »), a été exécuté le 1er juin dans la prison de Rajai Shahr, à Karaj. Gholamreza Khosravi Savadjani a été exécuté au petit matin, le 1er juin, dans la prison de Rajai Shahr, dans la ville de Karaj. Il a été transféré de la section 350 de la prison d’Evin à Téhéran à la section « Quarantaine » de Rajai Shahr le 28 mai. Son transfèrement subit a fait craindre qu’il ne soit exécuté rapidement. Samedi 31 mai, les membres de sa famille ont appris qu’ils avaient l’autorisation de lui rendre visite en prison le soir même. Le jour comme l’heure étaient inhabituels, ce qui a encore avivé les craintes de voir la condamnation à mort de Gholamreza Khosravi Savadjani appliquée de façon imminente. À la fin de la visite, les autorités pénitentiaires ont annoncé à la famille du condamné que son exécution aurait lieu le lendemain à l’aube. Il a été inhumé le 2 juin à Ispahan, dans le centre de l’Iran, en présence de fonctionnaires du ministère du Renseignement, et il semble qu’un seul membre de sa famille ait été autorisé à assister à l’inhumation. D’après une interview accordée aux médias, l’un des proches de Gholamreza Khosravi Savadjani a indiqué qu’un agent du ministère du Renseignement avait révélé au condamné qu’il avait été dénoncé comme responsable des événements qui avaient entraîné la descente d’agents de la sécurité effectuée le 17 avril dans la section 350. Gholamreza (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.