Écrire Slovaquie. Anzor Tchentiev a été extradé vers la Russie

Informations complémentaires sur l’AU 146/14, EUR 72/005/2014, 11 juillet 2014 Le Tchétchène Anzor Tchentiev, qui demandait l’asile à la Slovaquie, a été extradé vers la Russie, où il risque d’être torturé et de faire l’objet d’un procès inéquitable. Le ministre slovaque de l’Intérieur a confirmé qu’Anzor Tchentiev avait été extradé vers la Russie le 6 juillet, comme l’avait demandé ce pays. Le ministère slovaque de la Justice a approuvé ce transfert, malgré le fait qu’Anzor Tchentiev avait de nouveau demandé l’asile à la Slovaquie le 3 juin. Le retour forcé d’Anzor Tchentiev en Russie alors que sa demande d’asile n’avait pas reçu de réponse équivaut à une violation des obligations de la Slovaquie aux termes du droit international, qui prévoit notamment qu’aucun individu ne doit être renvoyé dans un pays où il est avéré que cette personne risquerait de subir des actes de torture ou autres mauvais traitements, ou d’être victime d’autres graves atteintes aux droits humains. Anzor Tchentiev était détenu sans inculpation en Slovaquie depuis neuf ans. Selon son avocat, cette situation était due à la demande d’extradition formulée par la Russie, qui accusait cet homme de « banditisme ». Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Amnesty International continuera de surveiller la situation d’Anzor Tchentiev. Ceci est la première mise à jour de l’AU 146/14. Pour plus d’informations : (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse