Écrire Chine. Le militant chinois Zhang Lin, emprisonné

Informations complémentaires sur l’AU 336/13 ASA 17/046/2014, 5 septembre 2014 Zhang Lin, militant de longue date, a été condamné à trois ans et demi d’emprisonnement pour avoir défendu, pourtant pacifiquement, le droit de sa fille à l’éducation. Le 5 septembre, Zhang Lin a été condamné à trois ans et demi d’emprisonnement par le tribunal populaire du district de Bengshan, dans la province orientale de l’Anhui, pour avoir « organisé un rassemblement dans le but de troubler l’ordre public ». Son procès s’est tenu le 18 décembre 2013, mais le prononcé du jugement avait été repoussé trois fois. Selon son avocat, qui s’est entretenu avec lui pour la dernière fois en juillet, Zhang Lin a des problèmes de santé liés à sa détention prolongée. Ceux-ci ne sont cependant pas graves et il a reçu un traitement médical adapté. En février 2013, la police de Hefei, dans la province de l’Anhui, est allée chercher la fille de Zhang Lin, âgée de 10 ans, à son école et l’a détenue pendant plusieurs heures. Les autorités refusaient de la laisser reprendre les cours, ce qui a poussé 30 militants à se rassembler à Hefei au mois d’avril en signe de protestation. Zhang Lin a ensuite emmené sa fille à Bengbu, leur ville d’origine, où ils ont été placés en résidence surveillée. L’enfant n’avait toujours pas la permission de retourner à l’école. À la mi-juin 2013, Zhang Lin s’est échappé et s’est rendu à Pékin afin de protester contre le traitement infligé à sa fille. Le 1er juillet, la police chargée de la sûreté de l’État l’a ramené à Bengbu en (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse