Écrire Arabie Saoudite. Hajras al Qurey exécuté

Informations complémentaires sur l’AU 201/14, MDE 23/024/2014, 22 septembre 2014 Hajras al Qurey a été exécuté le 22 septembre pour trafic de stupéfiants, bien qu’il ait soutenu qu’on lui avait arraché des « aveux » sous la torture et malgré son procès inique. Hajras bin Saleh bin Muhammad al Qurey a été exécuté le 22 septembre au matin. Sa famille a reçu sa dépouille en provenance de l’hôpital de Najran (sud-est du pays). Cet homme a été condamné à mort le 16 janvier 2013 par le tribunal général de Najran. Sa peine a été maintenue par une cour d’appel et confirmée par la Cour suprême. Hajras al Qurey et son fils Muhammad al Qurey ont été arrêtés le 7 janvier 2012 au poste-frontière d’Al Khadra, entre l’Arabie saoudite et le Yémen, car des douaniers les soupçonnaient de transporter des stupéfiants dans leur voiture. D’après les documents de procédure, Hajras al Qurey a tenté de s’enfuir à grande vitesse afin d’échapper à la police aux frontières, qui l’a pris en chasse et les a finalement appréhendés. Selon sa famille, Hajras al Qurey souffrait de troubles psychologiques et il lui arrivait de perdre son sang-froid sous la pression. Les deux hommes ont été emmenés pour un interrogatoire, pendant lequel ils affirment avoir été torturés. Muhammad al Qurey est « passé aux aveux » et a déclaré que son père ne savait pas qu’il transportait des stupéfiants. Aucun d’eux n’a eu accès à un avocat pendant son interrogatoire. Le tribunal général de Najran a ignoré les conclusions d’un examen qu’il avait ordonné, qui indiquaient que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.