Écrire Arabie Saoudite. Hajras al Qurey exécuté

Informations complémentaires sur l’AU 201/14, MDE 23/024/2014, 22 septembre 2014 Hajras al Qurey a été exécuté le 22 septembre pour trafic de stupéfiants, bien qu’il ait soutenu qu’on lui avait arraché des « aveux » sous la torture et malgré son procès inique. Hajras bin Saleh bin Muhammad al Qurey a été exécuté le 22 septembre au matin. Sa famille a reçu sa dépouille en provenance de l’hôpital de Najran (sud-est du pays). Cet homme a été condamné à mort le 16 janvier 2013 par le tribunal général de Najran. Sa peine a été maintenue par une cour d’appel et confirmée par la Cour suprême. Hajras al Qurey et son fils Muhammad al Qurey ont été arrêtés le 7 janvier 2012 au poste-frontière d’Al Khadra, entre l’Arabie saoudite et le Yémen, car des douaniers les soupçonnaient de transporter des stupéfiants dans leur voiture. D’après les documents de procédure, Hajras al Qurey a tenté de s’enfuir à grande vitesse afin d’échapper à la police aux frontières, qui l’a pris en chasse et les a finalement appréhendés. Selon sa famille, Hajras al Qurey souffrait de troubles psychologiques et il lui arrivait de perdre son sang-froid sous la pression. Les deux hommes ont été emmenés pour un interrogatoire, pendant lequel ils affirment avoir été torturés. Muhammad al Qurey est « passé aux aveux » et a déclaré que son père ne savait pas qu’il transportait des stupéfiants. Aucun d’eux n’a eu accès à un avocat pendant son interrogatoire. Le tribunal général de Najran a ignoré les conclusions d’un examen qu’il avait ordonné, qui indiquaient que (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition