Écrire Etats-Unis. La Géorgie exécute un déficient intellectuel (Warren Hill).

Informations complémentaires sur l’AU 15/15, AMR 51/005/2015, 28 janvier 2015 Warren Hill a été exécuté par les autorités de l’État de Géorgie le 27 janvier. Celles-ci lui ont ôté la vie alors que tous les experts qui l’avaient examiné, y compris ceux engagés par l’accusation, s’accordaient à dire qu’il était atteint d’une déficience intellectuelle. Le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de Géorgie s’est réuni le 26 janvier pour examiner le cas de Warren Hill, mais a voté contre l’octroi d’une grâce. La déclaration publiée par cette instance pour annoncer sa décision n’évoque à aucun moment la question de la déficience intellectuelle. La Cour suprême des États-Unis a refusé d’intervenir. Deux de ses neuf juges auraient accordé un sursis dans cette affaire. Warren Hill a été exécuté par injection létale. Son décès a été prononcé à 19 h 55. Amnesty International considère que cette exécution constitue une violation du droit international. Il s’agit de la cinquième exécution aux États-Unis et de la deuxième en Géorgie cette année. Depuis que la Cour suprême fédérale a approuvé la nouvelle législation relative à la peine capitale en 1976, 1 399 exécutions ont eu lieu dans le pays, dont 57 en Géorgie. Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Ceci est la première mise à jour de l’AU 15/15. Pour plus d’informations : www.amnesty.org/fr/library/info/AMR51/004/2015/fr. Nom : Warren Hill (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.