Écrire Bahrein. Condamnation confirmée pour Taqi Abdallah al Maydan, requête de l’avocat ignorée

Informations complémentaires sur l’AU 264/13, MDE 11/1102/2015, 3 mars 2015 La condamnation à 10 ans d’emprisonnement prononcée à l’encontre de Taqi Abdallah al Maydan est confirmée ; le Groupe de travail des Nations unies sur la détention arbitraire a conclu que sa détention est arbitraire. L’appel interjeté par Taqi Abdallah al Maydan de sa condamnation à 10 ans de prison a été rejeté par la Haute Cour criminelle d’appel le 27 janvier 2014. Son avocat a rapidement déposé un recours devant la Cour de cassation, mais la date de son audience n’est pas encore fixée. Taqi Abdallah al Maydan avait été inculpé de « tentative d’homicide sur la personne d’un policier », d’« incendie d’un véhicule de police blindé » et de « rassemblement illégal et émeute ». Il est détenu à la prison de Jaw, à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale Manama. Sa famille est autorisée à lui rendre visite une heure toutes les deux semaines. Taqi Abdallah al Maydan, ressortissant américain de 26 ans, a été arrêté à son domicile de Sanabis, à l’ouest de Manama, le 7 octobre 2012. Il a été conduit à la Direction des enquêtes criminelles pour y être interrogé ; il a été torturé et contraint de signer des « aveux » selon lesquels il faisait partie du groupe qui avait bloqué la route en brûlant des pneus et attaqué au cocktail Molotov une patrouille de police le 5 octobre 2012 dans la rue Al Budaya, à Manama. Le 24 septembre 2013, la Haute Cour criminelle l’a condamné à 10 ans d’emprisonnement à l’issue d’un procès inique. Taqi Abdallah al Maydan (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !