Écrire Pakistan. Zulfiqar Ali Khan exécuté malgré les soupçons de procès inique

Informations complémentaires sur l’AU 302/14, ASA 33/1616/2015 8 mai 2015

Zulfiqar Ali Khan a été exécuté le 6 mai 2015, après avoir passé 16 ans dans le quartier des condamnés à mort, bien qu’il semble que son procès ait été inique et qu’il ait commis le crime dont il était accusé en situation de légitime défense.

Zulfiqar Ali Khan a été exécuté le 6 mai 2015 à 4h30 du matin à la prison centrale d’Adiala à Rawalpindi, au Pakistan. Sa dépouille a été remise à sa famille par la prison peu de temps après et il a été enterré le même jour.

Zulfiqar Ali Khan avait été condamné à mort par un tribunal antiterroriste de Rawalpindi dans la province du Pendjab en 1999. La haute cour avait confirmé sa sentence en 2001 et la Cour suprême avait rejeté son recours en appel en 2008.

Selon ses avocats actuels, Zulfiqar Ali Khan avait commis le meurtre pour lequel il était jugé en situation de légitime défense et a été victime d’un procès inique. L’avocat commis d’office qui le représentait lors de l’audience de son procès en première instance n’a pas contesté les faux témoignages utilisés contre lui par le ministère public. L’avocat de Zulfiqar Ali Khan n’était même pas présent lorsque le juge a prononcé sa condamnation à mort. Il est extrêmement préoccupant que le gouvernement pakistanais ait procédé à son exécution en dépit des vices de forme qui ont entaché son procès.

Zulfiqar Ali Khan a passé 16 ans dans le quartier des condamnés à mort, soit l’équivalent d’une peine de réclusion à perpétuité au Pakistan. Pendant cette période, il a reçu plus de 15 ordres d’exécution. Au cours de son incarcération, cet homme a étudié en autodidacte et obtenu 48 diplômes et certificats. Il a également enseigné à plus de 400 codétenus : 75 de ses élèves en prison ont obtenu un diplôme universitaire et 51 ont obtenu un certificat d’études.

Amnesty International s’oppose à la peine de mort dans tous les cas et en toutes circonstances, quelles que soient la nature du crime commis, la personnalité de son auteur ou la méthode d’exécution utilisée par l’État.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Merci à tous ceux d’entre vous qui ont envoyé des appels.

Ceci est la troisième mise à jour de l’AU 302/08. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/ASA33/1497/2015/fr/

Nom : Nom : Zulfiqar Ali Khan

Homme

Informations complémentaires sur l’AU 302/14, ASA 33/1616/2015 8 mai 2015

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition