Écrire USA. Une femme, Kelly Gissendaner, a été exécutée en Géorgie.

Informations complémentaires sur l’AU 197/15, AMR 51/2602/2015, 6 octobre 2015

Kelly Gissendaner a été exécutée par l’État de Géorgie (États-Unis) mercredi 30 septembre. En 1998, elle avait été déclarée coupable d’avoir orchestré le meurtre de son mari, Douglas, perpétré en 1997. Son coaccusé, qui a tué Douglas Gissendaner, purge quant à lui une peine de réclusion à perpétuité.
Le 29 septembre, le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de Géorgie a confirmé son refus d’accorder une grâce à Kelly Gissendaner, émis en février 2015. Les avocats de la détenue avaient demandé au Comité de reconsidérer cette décision. Lorsqu’il l’a confirmée, le Comité a déclaré avoir « réexaminé avec rigueur l’ensemble des informations et documents en rapport avec le cas », et a par ailleurs précisé que « la déclaration de culpabilité et la condamnation de Kelly Gissendaner ont été maintenues à l’issue de la procédure d’appel. »
Les derniers recours formés auprès de la justice, notamment en relation avec le protocole d’injection létale de la Géorgie, ont été rejetés. L’exécution a été repoussée d’environ cinq heures par rapport à l’heure prévue - 19 heures le 29 septembre - le temps que ces recours de dernière minute soient examinés. L’exécution a par conséquent eu lieu juste après minuit le 30 septembre. Kelly Gissendaner est devenue la première femme à être mise à mort en Géorgie depuis 1945.
Vingt-deux exécutions ont eu lieu aux États-Unis depuis le début de l’année, ce qui porte à 1 416 le nombre de personnes auxquelles les autorités de ce pays ont ôté la vie depuis la Cour suprême des États-Unis a adopté des lois révisées qui permettaient la reprise des exécutions depuis 1976. La Géorgie a procédé à 58 de ces exécutions, dont trois depuis le début de l’année.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Ceci est la première mise à jour de l’AU 197/15. Pour plus d’informations : https://www.amnesty.org/fr/documents/amr51/2512/2015/fr/.

Nom : Kelly Renee Gissendaner
Femme

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.