Écrire Achmad Suradji (h), 57 ans

ASA 21/014/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 27/08 (ASA 21/002/2008, 25 janvier 2008) et sa mise à jour (ASA 21/010/2008, 4 juillet 2008) Achmad Suradji a été exécuté par un peloton d’exécution de la brigade de police mobile (Brimob) le 10 juillet à 21 h 58 dans une plantation de Deli Serdang (province de Sumatra-Nord). Les autorités ont accédé à sa dernière volonté, qui était de voir son épouse Tumini, également prisonnière et condamnée à mort pour les mêmes faits que lui. Cet homme avait été condamné à mort en 1998 après que la police eut retrouvé les corps de 42 femmes et jeunes filles enterrés dans un champ situé derrière sa maison. Ces dernières étaient venues le consulter en sa qualité de sorcier afin de lui demander de l’aide. Au moins 108 personnes sont sous le coup d’une condamnation à mort en Indonésie. Achmad Suradji est le troisième condamné à qui les autorités ôtent la vie depuis le 26 juin. Il semble que celles-ci s’apprêtent à exécuter un grand nombre de prisonniers. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir