Écrire José Ernesto Medellín Rojas (h), ressortissant mexicain, 33 ans

AMR 51/089/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 204/08 (AMR 51/081/2008, 17 juillet 2008) José Medellín, ressortissant mexicain, a été exécuté au Texas dans la soirée du 5 août, en violation des obligations juridiques internationales des États-Unis et malgré les appels de la communauté internationale visant à empêcher son exécution, y compris de la part du secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. Le 4 août, le Comité des grâces et des libérations conditionnelles du Texas a décidé à l’unanimité de ne pas recommander au gouverneur de cet État de commuer sa peine de mort ou de lui accorder un sursis. Le gouverneur, Rick Perry, avait le choix de prononcer un sursis de trente jours à l’exécution de José Medellín et d’engager le Comité à réexaminer sa décision, mais il a refusé de le faire. Un recours a été formé à la dernière minute devant la Cour suprême fédéral, mais cette instance a statué par cinq voix contre quatre qu’aucun sursis ne serait accordé à José Medellín. L’un des juges opposés au refus d’empêcher cette exécution a écrit que si la Cour suprême permettait qu’elle ait lieu, les États-Unis « violeraient irrémédiablement le droit international et manqueraient aux promesses faites en vertu des traités ». Peu après, juste avant 22 heures, soit environ quatre heures après l’horaire initialement prévu, l’exécution a commencé. José Medellín a été condamné à mort en 1994 pour avoir participé au meurtre de deux adolescentes, Jennifer Ertman, âgée de quatorze ans, et Elizabeth Pena, âgée de seize ans, tuées à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.