Écrire Wo Weihan (h), 59 ans

ASA 17/109/2008 - Informations complémentaires sur l’AU 322/08 (ASA 17/105/2008, 21 novembre 2008) et sa mise à jour (ASA 17/106/2008, 25 novembre 2008) Wo Weihan a été fusillé à Pékin le 28 novembre au matin. Ses proches ont été autorisés à lui rendre visite au tribunal populaire intermédiaire municipal n° 2 de Pékin pendant environ une demi-heure la veille de sa mort. Selon eux, Wo Weihan n’avait pas été informé qu’il allait être exécuté, ni même que sa condamnation à la peine capitale avait été approuvée par la Cour populaire suprême. Bien que les autorités leur aient indiqué qu’ils pourraient le revoir une seconde fois, son exécution a eu lieu avant qu’ils n’en aient la possibilité. Ils n’ont reçu aucune notification officielle de celle-ci, mais en ont pris connaissance par des intermédiaires. Ses deux filles ont déclaré : « Nous sommes profondément choquées, peinées, déçues et indignées. Nous, sa famille, n’avons pas pu lui faire nos adieux. Nous avons également été privées du droit le plus fondamental et universel, celui d’être informées de la situation de notre père. Pendant ces quatre années depuis l’arrestation de notre père, la famille a été laissée dans l’ignorance. Après l’entrevue de jeudi, on nous a fait croire que nous pourrions voir notre père encore une fois. Il a été exécuté en secret alors que nous espérions le revoir. » Wo Weihan, chercheur en médecine, a été condamné à mort en mai 2007 pour espionnage, à l’issue d’un procès qui s’est déroulé à huis clos. En février 2008, sa peine a été confirmée en appel. Il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.