Écrire Tan Chor Jin (h), 42 ans

ASA 36/001/2009 - Informations complémentaires sur l’AU 35/08 (ASA 36/001/2008, 11 février 2008) Tan Chor Jin a été exécuté par pendaison le 9 janvier au matin. Le président de Singapour avait rejeté sa demande de grâce la dernière semaine de décembre. Le recours en grâce constitue le dernier espoir de toute personne condamnée à mort à Singapour. Depuis que ce pays est devenu indépendant, en 1965, les présidents successifs n’ont gracié que six condamnés au total. Tan Chor Jin, qui était borgne, avait été condamné à la peine capitale en mai 2007 pour le meurtre d’un propriétaire de discothèque qui, selon ses dires, lui devait de l’argent. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.