Écrire Edward Nathaniel Bell (h), ressortissant jamaïcain, Noir, 44 ans

AMR 51/029/2009 - Informations complémentaires sur l’AU 37/09 (AMR 51/019/2009, 10 février 2009) Edward Bell a été exécuté en Virginie dans la soirée du 19 février. Il a été condamné à mort en 2001 pour le meurtre d’un policier, le brigadier Richard Timbrook, tué en 1999. Edward Bell, qui a été déclaré coupable sur la base de preuves principalement indirectes, a clamé son innocence jusqu’à la fin. Selon un porte-parole de l’administration pénitentiaire, sa dernière déclaration avant que les autorités ne procèdent à son exécution par injection létale a été : « À la famille Timbrook, je tiens à dire que vous avez devant vous la mauvaise personne. La vérité finira par éclater. Cela – m’ôter la vie – n’a rien de juste. » Environ cinq heures avant cette exécution, le gouverneur de Virginie, Timothy Kaine, a refusé d’octroyer une grâce à Edward Bell. Il a expliqué sa décision de la manière suivante : « Après un examen approfondi du recours en grâce et de la jurisprudence relative à cette affaire, je ne vois aucune raison déterminante qui justifierait l’annulation de la sentence recommandée par le jury et prononcée par les tribunaux. Je décide par conséquent de ne pas intervenir. » Le recours en grâce d’Edward Bell avait exposé au gouverneur Kaine les doutes qui subsistaient quant à sa culpabilité et la qualité de son assistance juridique lors de son procès en première instance, ainsi que certains éléments montrant qu’il souffrait probablement d’un retard mental. La mort d’Edward Bell porte à 14 le nombre de prisonniers exécutés aux (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.