Écrire Du Yimin, une femme d’affaires exécutée pour fraude

Informations complémentaires sur l’AU 42/09, ASA 17/041/2009, 7 août 2009 Du Yimin, une femme d’affaires reconnue coupable de « collecte frauduleuse de fonds publics », a été exécutée le 5 août, après que la Cour populaire suprême a approuvé sa condamnation. Du Yimin avait été condamnée à mort en mars 2008. Elle avait été déboutée de son appel le 13 janvier 2009. D’après son jugement, elle aurait perçu illégalement environ 700 millions de yuans (environ 79,5 millions d’euros) de la part de centaines de personnes investissant dans ses salons de beauté. Selon la presse chinoise, elle aurait obtenu cet argent entre 2003 et 2006 en promettant aux investisseurs des rendements mensuels allant jusqu’à 10 %. Au dire de son avocat, Du Yimin aurait dû être condamnée pour « collecte illégale de dépôts publics », une infraction moins grave et passible d’une peine maximale de dix ans d’emprisonnement et d’une amende de 500 000 yuans (environ 57 000 euros). Elle a soutenu qu’elle n’avait eu aucune intention de conserver cet argent, qu’elle avait prévu de l’investir dans ses sociétés et qu’elle l’avait obtenu sans recourir à des moyens frauduleux. La condamnation à mort de Du Yimin a suscité un débat sur la cohérence dans l’application de la peine capitale en République populaire de Chine. La veille de son jugement, un fonctionnaire qui avait utilisé 15,8 milliards de yuans (environ 884,8 millions d’euros) de fonds publics pour couvrir ses dépenses personnelles a été condamné à une peine d’emprisonnement d’une durée déterminée. (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.