Écrire Six hommes exécutés au Soudan

informations complémentaires sur AU 10/07 , AFR 54/002/2010 Six des sept hommes condamnés à mort en 2006 pour leur implication présumée dans des émeutes au sein d’un camp pour personnes déplacées à l’intérieur du pays ont été exécutés le 14 janvier 2010. Un septième homme a vu sa condamnation pour meurtre annulée en appel. Paul John Kaw, Abdelrahim Ali Rahama Mohamed, Idris Adam Elias, Naser El Din Mohamed Ali Kadaka, Suleiman Jumaa Awad Kambal et Badawi Hassan Ibrahim ont été condamnés à mort le 23 novembre 2006, après avoir été déclarés coupables du meurtre de 13 policiers tués au cours d’émeutes, en mai 2005, dans un camp pour personnes déplacées. Ces six hommes avaient été arrêtés en même temps que Fathi Adam Mohammed Ahmad Dahab à la suite de violents affrontements dans le camp de Soba Aradi (Khartoum), le 18 mai 2005. La Cour d’appel a toutefois levé l’accusation de meurtre qui pesait sur ce dernier. Il a été déclaré coupable d’homicide involontaire et condamné à cinq ans d’emprisonnement. Les sentences capitales sous le coup desquelles se trouvaient les six hommes nommés ci-dessus avaient été confirmées par la Cour suprême le 18 juillet 2007 et par le collège de réexamen de cette instance le 27 février 2008. Les avocats de la défense avaient tenté de faire valoir que les aveux de leurs clients avaient été arrachés sous la torture, mais cet argument n’avait pas été retenu. Un sursis qui avait été accordé par la Cour suprême est parvenu à expiration le 6 janvier 2010. Aucune action complémentaire n’est requise. Un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.