Écrire Tamaz Kardava, un détenu décédé en Ukraine

Informations complémentaires sur l’AU 75/10, EUR 50/007/2010 13 avril 2010 Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise. Tamaz Kardava, un ressortissant géorgien, est décédé à l’hôpital le 7 avril. Il avait été photographié le 30 mars alors qu’on l’emmenait sur une civière à une audience qui se tenait dans le cadre de son procès, en Ukraine. Tamaz Kardava, qui était en détention provisoire à Kiev, la capitale ukrainienne, a été transféré le 2 avril dans le service réservé aux détenus aux urgences hospitalières de la ville. Le 6 avril, sa sœur et son avocat se sont rendus au tribunal régional de Shevchenkovskiy pour demander sa libération mais, une fois sur place, ils ont reçu un appel téléphonique les informant qu’il avait perdu conscience en raison d’une insuffisance hépatique et qu’il ne vivrait probablement pas jusqu’au soir. Ils se sont précipités à l’hôpital où, au bout d’un certain temps, ils ont été autorisés à voir Tamaz Kardava. Il partageait sa chambre avec deux autres hommes et une jeune femme, dans des conditions que son avocat a qualifiées d’insalubres. Ce dernier a également affirmé que, entre le 3 et le 5 avril, aucun médecin n’avait contrôlé l’état de santé de son client. Bien que Tamaz Kardava ait subi le 6 avril une opération destinée à retirer le liquide présent dans ses poumons, ce qui a temporairement facilité sa respiration, il est décédé le lendemain matin. Cet homme était un réfugié qui avait fui le conflit abkhaze dans les années 1990. Il (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.