Écrire Makwan Moloudzadeh (h), mineur délinquant, 21 ans

MDE 13/142/2007 - Informations complémentaires sur l’AU 278/07 (MDE 13/125/2007, 26 octobre 2007) et sa mise à jour (MDE 13/136/2007, 16 novembre 2007) Le mineur délinquant Makwan Moloudzadeh a été pendu le 4 décembre à la prison centrale de Kermanshah. Il avait été condamné à mort en juillet 2007 pour lavat-e iqabi (relations anales) lors des viols qu’il était accusé d’avoir commis, vers 1999, sur la personne de trois garçons, alors qu’il était âgé de treize ans. Son procès, qui s’est déroulé dans les villes occidentales de Kermanshah et Paveh, a été entaché de graves irrégularités. Ses victimes présumées étaient revenues sur leurs accusations pendant la procédure ; elles auraient affirmé avoir menti ou avoir été contraintes à « avouer ». Dans sa décision de condamner Makwan Moloudzadeh à la peine capitale, le juge s’est appuyé sur son pouvoir discrétionnaire, comme le permet la loi iranienne : il a estimé que Makwan Moloudzadeh pouvait être jugé comme un adulte et que, bien qu’aucun élément n’ait pu prouver les faits en question, ceux-ci avaient bien eu lieu. La peine a été confirmée par la Cour suprême environ un mois plus tard. L’avocat de Makwan Moloudzadeh a demandé un réexamen de l’affaire et au mois de novembre, le chef du pouvoir judiciaire, l’Ayatollah Shahroudi, lui a accordé un sursis à cette fin. À l’issue de cette procédure, le 1er décembre ou autour de cette date, il semble qu’aucune irrégularité n’ait été constatée dans la décision de culpabilité ou la peine prononcée. L’avocat de Makwan Moloudzadeh n’a pas (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.