Écrire Teresa Lewis Execution de Teresa Lewis en Virginie

Ceci est la première mise à jour de l’AU 181/10 (AMR 51/074/2010). Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du Réseau Actions urgentes. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Teresa Lewis, une femme dont le quotient intellectuel a été évalué comme se situant à la limite du retard mental, a été exécutée par injection létale en Virginie, aux États-Unis, le 23 septembre dans la soirée, pour le meurtre de son mari et de son beau-fils. La Cour suprême des États-Unis a rejeté le dernier recours déposé par Teresa Lewis le 19 septembre pour obtenir un sursis. Deux membres de la Cour, la juge Ruth Ginsburg et la juge Sonia Sotomayor ont voté en faveur d’un sursis pour l’exécution. Le gouverneur de la Virginie, Bob McDonnell, a refusé de gracier Teresa Lewis, le 19 septembre également. Il a déclaré qu’à l’issue des nombreuses évaluations réalisées, aucun professionnel de la santé n’avait conclu que la définition médicale ou légale de déficient mental pouvait s’appliquer à Teresa Lewis. La Cour suprême a statué en 2002 que l’exécution d’individus ayant fait l’objet d’un diagnostique de déficience mentale était interdite aux États-Unis. Le gouverneur McDonnell a ajouté qu’après avoir étudié avec soin la demande de grâce, la jurisprudence concernant cette affaire et d’autres documents pertinents, il ne voyait aucune raison de revenir sur la sentence prononcée par le tribunal de circuit et confirmée par tous les tribunaux chargés de réexaminer le dossier. Il a conclu par ses mots : « Je refuse (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Stop à la campagne de répression contre les ONG en Inde

Signez notre pétition pour faire savoir au Premier Ministre, Narendra Modi qu’il doit impérativement laisser Amnesty Inde, ainsi que les toutes organisations et militants, travailler librement pour le respect les droits humains.