Écrire Brandon Rhode exécuté six jours après une tentative de suicide

AMR51/092/2010 - Informations complémentaires sur l’AU 208/10 Brandon Rhode a été exécuté en Géorgie (États-Unis) le 27 septembre, peu après 22 heures. Six jours plus tôt, il avait tenté de mettre fin à ses jours en se tailladant les bras et le cou au moyen d’un rasoir. Son exécution avait été repoussée à plusieurs reprises au cours de ces six jours, mais les tribunaux ont finalement refusé de l’annuler. Brandon Rhode devait être exécuté le 21 septembre à 19 heures. Ce matin-là, alors qu’il était normalement sous la surveillance constante de deux gardiens, il a tenté de se suicider en pratiquant des incisions profondes dans ses deux bras et son cou au moyen d’une lame de rasoir. Il a été emmené de toute urgence à l’hôpital, où le personnel médical a estimé qu’il risquait une mort imminente car il avait perdu la moitié de son sang. Il a été ranimé, recousu et reconduit en prison. Son avocat lui a rendu visite le 21 septembre dans l’après-midi. Brandon Rhode se trouvait sur une chaise d’immobilisation où il souffrait « d’une douleur et d’un inconfort profonds », son visage était « hagard, pâle et jaunâtre » (voir également USA : Cruel, inhuman, degrading : 40th execution of the year approaches, 24 septembre, http://www.amnesty.org/en/library/info/AMR51/091/2010/en). Le 21 septembre, la Cour suprême de l’État de Géorgie a ordonné un sursis à l’exécution jusqu’au 23 septembre à 14 heures. Cependant, l’ordre d’exécution initial n’expirait que le 28 septembre et l’administration pénitentiaire a reprogrammé l’exécution pour le 24 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !