Écrire USA. L’exécution prévue de Eddie Duval Powell en Alabama a bien eu lieu

Informations complémentaires sur l’AU 170/11, AMR 51/055/2011, 17 juin 2011 Aucune action complémentaire n’est requise. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. Eddie Duval Powell, un Afro-Américain âgé de 41 ans, a été exécuté dans la soirée du 16 juin dans l’État de l’Alabama, aux États-Unis. Eddie Duval Powell a été exécuté par injection létale au pénitencier de Holman à Atmore, en Alabama. Il avait été reconnu coupable en 1998 du meurtre en 1995 de Mattie Wesson, âgée de 70 ans. Ses avocats avaient affirmé qu’il souffrait d’un handicap mental qui rendrait son exécution anticonstitutionnelle. Les derniers appels interjetés auprès de la justice fédérale remettaient en cause le protocole d’injection létale suivi en Alabama et le fait que l’État ait adopté récemment le pentobarbital de sodium à la place du thiopental de sodium comme barbiturique dans le mélange de trois composants utilisé pour les exécutions. La Cour suprême a fait savoir peu avant l’exécution qu’elle refusait d’intervenir. Le gouverneur Robert Bentley a refusé de gracier le condamné. Eddie Powell est la 22e personne exécutée aux États-Unis cette année, et la 1 256e depuis la reprise des exécutions judiciaires aux États-Unis en 1977. L’Alabama a procédé à 53 de ces exécutions, dont quatre cette année. Aucune action complémentaire n’est requise. Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels. L’avocat d’Eddie Powell a fait part de sa gratitude pour l’action menée par Amnesty International sur cette affaire. Ceci est la première mise à (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse