Écrire Arabie Saoudite.Muhammad Jaber Shahbah al Jaid et Saud Jaber Shahbah al Jaid ont été exécutés

Informations complémentaires sur l’AU 176/11, MDE 23/018/2011, 2 août 2011 Muhammad Jaber Shahbah al Jaid et Saud Jaber Shahbah al Jaid ont été exécutés le 30 juillet. Les deux frères, tous deux mariés et pères de plusieurs enfants, avaient été condamnés à mort fin décembre 1998 par un tribunal de La Mecque, pour le meurtre d’un autre homme. Le roi avait ratifié leurs condamnations fin avril 2011. Selon les avocats qui ont assisté les deux hommes après leurs condamnations à mort, les autorités saoudiennes n’ont pas officiellement informé les familles de l’exécution, et celles-ci n’ont donc pas pu rendre de dernière visite aux deux condamnés. L’exécution, publique, s’est faite par décapitation le 30 juillet au matin à Taïf, une ville de la province de La Mecque. Ces condamnations à mort avaient été prononcées au terme d’un procès qui n’aurait pas respecté les normes d’équité. Selon leurs avocats, les deux frères n’avaient pas eu la possibilité de consulter un avocat lors du procès en première instance, et Saud Jaber Shahbah al Jaid n’aurait « avoué » le meurtre que sous la contrainte : les autorités auraient arrêté son père, un homme âgé, dans le but de faire pression sur lui. Les deux frères ont passé 14 ans dans une prison de Taïf en attendant que les enfants de l’homme tué aient atteint l’âge adulte. En effet, en vertu de la loi saoudienne, les proches de la victime d’un meurtre doivent atteindre l’âge de la majorité avant de pouvoir être consultés pour savoir s’ils souhaitent réclamer une exécution, demander une diya (« (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir