Écrire Tadjikistan. Un journaliste Ourunboï Ousmonov, déclaré coupable

Informations complémentaires sur l’AU 211/11, EUR 60/012/2011, 19 octobre 2011 Le 14 octobre 2011, un tribunal de Khudjand, dans la région de Soghd (nord du Tadjikistan) a déclaré le journaliste Ourunboï Ousmonov, qui travaille pour la BBC, coupable d’implication dans des activités criminelles ayant un lien avec des groupes religieux interdits. Le journaliste tadjik Ourunboï Ousmonov a été condamné le 14 octobre dernier à trois ans de prison mais il a été relâché immédiatement à la faveur d’une amnistie. Celui-ci a l’intention de faire appel. Ourunboï Ousmonov, qui travaille pour la BBC, a été interpellé le 13 juin 2011. Il a d’abord été inculpé de participation à un mouvement extrémiste interdit, Hizb-ut-Tahrir, une organisation islamiste illégale dans l’ensemble des cinq pays d’Asie centrale, y compris au Tadjikistan. Il a été libéré sous caution le 14 juillet. Les charges initiales ont ensuite été modifiées mais elles l’impliquaient toujours dans des activités délictueuses liées à des groupes religieux interdits, passibles d’une peine de deux à cinq ans d’emprisonnement. Ourunboï Ousmonov affirme avoir établi un contact avec Hizb-ut-Tahrir uniquement dans le but de décrire les raisons de la popularité croissante de cette organisation. Amnesty International maintient qu’il est innocent et qu’il a été pris pour cible en raison de son travail légitime de journaliste et pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression. Sa femme n’a été autorisée à lui rendre visite qu’une seule fois durant sa (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition