Écrire Chine. Deux hommes, Robert Shan Shiao-may et Lien Sung-ching, exécutés.

Informations complémentaires sur l’AU 197/11, ASA 17/009/2012, 16 avril 2012 Robert Shan Shiao-may et Lien Sung-ching, respectivement originaires de Hong Kong et de Taïwan, ont été exécutés le 30 mars 2012 en Chine continentale après que la Cour populaire suprême a approuvé les peines de mort prononcées à leur encontre. Robert Shan Shiao-may, 54 ans, a été condamné à mort le 26 juin 2009 pour trafic de drogue, possession illégale de drogues et possession illégale d’une arme à feu. Lien Sung-ching, 59 ans, a été condamné à mort à l’issue du même procès pour fabrication et trafic de drogues. Le tribunal populaire supérieur du Guangdong à Zhuhai, dans la province du Guangdong, a rejeté les appels déposés par ces deux hommes en décembre 2010. En décembre 2005, des policiers de Hong Kong, informés par les autorités chinoises du continent, avaient confisqué dans un terminal maritime deux conteneurs à destination de Manille, renfermant apparemment de la drogue. Néanmoins, un inspecteur en chef du bureau des stupéfiants de Hong Kong a plus tard écrit aux proches de Lien Sung-ching pour dire qu’ils n’avaient pas trouvé de drogues et que les conteneurs avaient été renvoyés à l’entreprise. Les agents chargés de la sécurité publique au Guangdong avaient arrêté Robert Shan Shiao-may et Lien Sung-ching en décembre 2005 et les avaient accusés d’avoir envoyé 192 kilogrammes de métamphétamine aux Philippines depuis le continent en passant par Hong Kong. Lors de l’audience d’appel, le tribunal populaire du Guangdong a rejeté la lettre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !