Écrire Colombie. Des défenseurs du droit à la terre menacés de mort.

AU 299/12, AMR 23/039/2012, 9 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 NOVEMBRE 2012 Des organisations non gouvernementales et des défenseurs des droits humains colombiens travaillant sur le thème des restitutions de terres dans ce pays ont reçu de nombreuses menaces de mort au cours des dernières semaines. Ces messages ont été envoyés par des paramilitaires se faisant appeler l’« Armée anti restitution de terres ». Le 2 octobre, ce groupe a envoyé à plusieurs organisations, telles que Humanidad Vigente, la Fundacion Infancia Feliz, ou le Colectivo Mujeres al Derecho, un courriel indiquant : « Mort à tous les membres d’associations, comme les emmerdeurs qui travaillent sur les restitutions de terres. » Ce message cite les noms d’organisations, de défenseurs des droits humains et d’autres personnes qui travaillent sur les problèmes liés aux restitutions de terres ainsi que sur les droits des femmes et des enfants dans plusieurs régions de Colombie, et les accuse de faire partie de la guérilla en les taxant d’être des « narcoterroristes des FARC et de l’ELN ». Le même jour, un SMS contenant des menaces de mort signé par l’Armée anti restitutions de terres a été envoyé à des défenseurs des droits humains et à des responsables d’organisations agricoles de la municipalité d’El Carmen de Bolívar, dans le nord de la Colombie. Ces menaces de mort s’inscrivent dans une vague récente de menaces, d’attaques et d’homicides. Le 24 août, Rosario Montoya Hoyos, membre de la Fundacion Infancia Feliz, a reçu une lettre (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.