Écrire Koweït. Des Bidun arrêtés après des manifestations pacifiques.

AU 307/12, MDE 17/005/2012, 9 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 NOVEMBRE 2012 Au moins 25 membres de la communauté bidun au Koweït ont été arrêtés entre le 2 et le 8 octobre dernier, à la suite de manifestations pacifiques auxquelles ils avaient participé pour dénoncer les atteintes aux droits humains qui perdurent à l’encontre des apatrides dans ce pays. Ces individus pourraient être des prisonniers d’opinion. Le 2 octobre 2012, lors de la Journée internationale de la non-violence, des centaines de bidun (des apatrides résidant depuis longtemps au Koweït) se sont rassemblés sur la place de la Liberté à Taima, dans le gouvernorat d’Al Jahra, pour réclamer une solution à leur statut d’apatrides qui dure depuis des décennies, ainsi que la fin de l’exclusion sociale dont ils sont victimes. Malgré une sécurité renforcée, les manifestants se sont retrouvés sur la place après avoir quitté une mosquée située non loin de là, mais ils ont rapidement rencontré les forces antiémeute et les forces de sécurité, qui ont utilisé des balles en plastique, du gaz lacrymogène et des bombes sonores pour disperser la foule. Plus de 20 personnes ont été interpellées ; 18 sont encore en détention. Après ces arrestations, d’autres manifestations prévues pour le 5 octobre n’ont finalement pas eu lieu en raison de la forte présence des forces de sécurité. Néanmoins, d’autres bidun ont été appréhendés pendant la nuit et le lendemain. Certains militants bidun se sont vu ordonner de se rendre aux autorités. Au moins 25 personnes (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.