Écrire Soudan. Omaia Abdel Latif Hassan Omaia, disparu, risque d’être torturé.

AU 309/12, AFR 54/046/2012, 12 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 23 NOVEMBRE 2012 On est sans nouvelles d’Omaia Abdel Latif Hassan Omaia depuis sa disparition forcée, en août 2012. Ce Soudanais est détenu au secret et risque donc de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Il n’a été inculpé d’aucune infraction mais continue d’être privé de tout contact avec sa famille et un avocat. Omaia Abdel Latif Hassan Omaia a été vu par sa famille pour la dernière fois le 22 août 2012 à 9 h 30, lorsqu’il a quitté Abu-Gebiha, sa ville de résidence, pour se rendre à Tegmala (Kordofan méridional). Vers 14 heures, des témoins l’ont vu se diriger vers l’arrêt de bus pour rentrer chez lui. Selon eux, deux personnes en civil, que l’on pense être des agents du Service national de la sûreté et du renseignement, l’ont forcé à monter dans un Land Cruiser à bord duquel ils ont quitté les lieux. La famille d’Omaia Abdel Latif Hassan Omaia a appris de sources fiables que cet homme avait été vu le 16 septembre 2012 entre 2 h 30 et 3 heures du matin dans un hôpital du centre administratif de Rashad, au Kordofan méridional. Sa famille est donc de plus en plus inquiète pour sa santé. Après plusieurs tentatives des proches d’Omaia Abdel Latif Hassan Omaia destinées à obtenir des informations, un militaire haut gradé a admis que cet homme était détenu et a assuré qu’il ferait son possible pour que les membres de sa famille puissent entrer en contact avec lui, ce qu’il n’a pas encore fait. Selon les informations dont (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.