Écrire Soudan. Al Tom Hamed Tutu risque d’être exécuté

AU 312/12, AFR 54/047/2012, 18 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 NOVEMBRE 2012 . Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le Soudanais Al Tom Hamed Tutu, membre du Mouvement pour la justice et l’égalité (MJE), un groupe armé de l’opposition darfourien, risque d’être exécuté à tout moment si sa condamnation à mort n’est pas annulée en appel. Cet homme a été jugé au cours d’un procès entaché d’irrégularités, et il semble avoir été torturé en détention. Al Tom Hamed Tutu a été interpellé le 21 juillet 2011 à Kadugli, dans l’État du Kordofan méridional, au Soudan. Il a été inculpé de sept infractions contre l’État, notamment « atteinte au système constitutionnel » et « guerre contre l’État » en vertu des articles 50 et 51 du Code pénal de 1991 ; ces deux chefs d’accusation sont passibles de la peine capitale ou de la réclusion à perpétuité. Le procès s’est déroulé du 22 au 25 août 2011 devant le tribunal pénal de Kadugli. Al Tom Hamed Tutu a finalement été condamné à mort par pendaison. Ce verdict a été confirmé en septembre 2011 par les chambres d’appel du même tribunal. L’avocat d’Al Tom Hamed Tutu n’a pas été autorisé à appeler des témoins à la barre pendant le procès, et il n’a pas eu assez de temps pour examiner les éléments à charge. Certaines sources indiquent qu’Al Tom Hamed Tutu a été torturé plusieurs fois en prison : on lui aurait frappé les mains et les pieds avec des bâtons, et il aurait été suspendu au plafond, les mains et les pieds attachés. Il aurait (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir