Écrire Israel. Samer al Barq, un détenu palestinien, reprend sa grève de la faim

Action complémentaire sur l’AU 119/12, MDE 15/056/2012, 18 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 29 NOVEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Les autorités israéliennes n’ayant pas tenu leur promesse de transférer en Égypte Samer al Barq, actuellement en détention administrative, celui-ci a repris sa grève de la faim le 14 octobre. Il l’observait depuis quatre mois lorsqu’il l’avait interrompue, seulement trois semaines auparavant. Samer al Barq et Hassan Safadi, ancien gréviste de la faim également détenu sans inculpation ni jugement, sont toujours privés des soins médicaux dont ils ont besoin. Le 11 octobre, lorsque Samer al Barq a reçu la visite de sa famille pour la première fois en un an, il lui a fait part de son intention de reprendre sa grève de la faim pour protester contre sa détention prolongée sans inculpation ni jugement – qui relève de la politique de détention administrative d’Israël – et la privation de soins médicaux adaptés. Il a expliqué à ses proches qu’il continuerait sa grève tant qu’il ne serait pas libéré et autorisé à retourner à Jayyous (Cisjordanie), où il réside, ou bien traduit en justice. Selon eux, il semblait avoir perdu environ la moitié de son poids et souffrait d’une douleur aiguë à l’abdomen. Un avocat de la section israélienne de Médecins pour les droits humains (PHR) qui lui a rendu visite le 17 octobre a indiqué qu’il était plus faible que jamais. Les informations dont dispose Amnesty (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.