Écrire Guinée Equatoriale. Disparition de Fabián Nsue Nguema, éminent défenseur des droits humains.

AU 315/12, AFR 24/010/2012, 23 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 4 DÉCEMBRE 2012 On est sans nouvelles de Fabián Nsue Nguema, avocat et défenseur des droits humains, depuis le 22 octobre, date à laquelle il a rendu visite à un client à la prison de Black Beach, à Malabo, la capitale équato-guinéenne. On craint pour sa sécurité. Fabián Nsue Nguema, éminent avocat et défenseur des droits humains, est le représentant juridique d’un homme arrêté le 16 octobre (ou aux environs de cette date) et détenu à la prison de Black Beach. Pendant une semaine, il a essayé de voir ce dernier mais l’administration pénitentiaire ne l’y a pas autorisé. Le 22 octobre, l’inspecteur général de la sécurité nationale l’a contacté pour lui dire qu’il pouvait rendre visite à son client. Vers 14 heures, Fabián Nsue Nguema s’est donc rendu à la prison de Black Beach mais n’a pas pu s’entretenir immédiatement avec son client. Lorsque sa femme l’a contacté à 15 heures pour savoir où il se trouvait, il lui a répondu qu’il n’avait pas encore vu son client car il devait attendre le directeur de la prison. Une heure plus tard, il l’a rappelée pour lui signaler que le directeur était arrivé. On est sans nouvelles de lui depuis lors. Sa femme a tenté de l’appeler à plusieurs reprises mais son téléphone n’a même pas sonné. Le 23 octobre, elle s’est rendue à la prison de Black Beach pour en savoir plus. On a prétendu que son mari ne s’y trouvait pas alors qu’elle avait vu sa voiture. Elle est ensuite allée signaler la disparition de son mari à un (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir