Écrire Qatar.Le poète qatari Mohammed al Ajami est maintenu en détention en attendant d’être jugé

AU 319/12 - MDE 22/002/2012, 25 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Depuis novembre 2011, le poète qatari Mohammed al Ajami est en détention, dans l’attente de sa comparution devant un tribunal. Il est accusé d’avoir, dans ses poèmes, « incité au renversement du régime » et « insulté l’émir ». Les charges qui pèsent contre lui sont préoccupantes, car elles semblent remettre en cause l’exercice —sans recours à la violence— de la liberté d’expression. Si cela était le cas, le détenu devrait être considéré comme un prisonnier d’opinion. Le poète Mohammed al Ajami — qui est aussi connu sous le nom de Mohammed al Dheeb — a été arrêté le 16 novembre 2011 dans la capitale du Qatar, Doha. Il aurait été ensuite inculpé d’avoir « incité au renversement du système en place » et d’avoir « insulté l’émir ». Il a été arrêté par des membres de la sécurité d’État à qui il s’était présenté comme ils le lui avaient demandé. Il a, semble-t-il, été détenu au secret pendant des mois avant que sa famille ne soit autorisée à lui rendre visite. Il serait aujourd’hui détenu à la prison centrale de Doha. Selon les informations qui sont parvenues à Amnesty International, l’acte d’accusation reposerait sur le contenu d’un poème rédigé en 2010, dans lequel il émettait des critiques envers l’émir. Cependant, les militants des droits humains de la région du Golfe pensent que son arrestation serait plutôt liée à un poème rédigé en 2011 et (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.