Écrire Mexique. Des manifestants menacés de violences

Action complémentaire sur l’AU 262/12, AMR 41/071/2012, 26 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 DÉCEMBRE 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 24 octobre dernier, un camp de protestation situé à l’extérieur de la mine d’argent de La Platosa, à La Sierrita (nord-ouest du Mexique), a été détruit et incendié. Ce camp avait été installé par les propriétaires du terrain et des mineurs en grève. Tôt dans la matinée du 24 octobre 2012, environ 180 personnes ont détruit puis incendié le camp de protestation situé à l’extérieur de la mine de La Platosa, à La Sierrita, dans l’État de Durango. Selon certaines sources, les auteurs de ces agissements sont arrivés à bord de six bus, dont un appartenant à La Platosa, l’entreprise exploitant la mine. Ils étaient munis de bâtons et de pierres. Les propriétaires des terres collectives sur lesquelles la mine est située et des membres de la Section 309 du Syndicat national des mineurs ont réussi à s’enfuir sains et saufs. D’après les informations dont nous disposons, les agresseurs appartenaient au Syndicat de mineurs de la métallurgie et de la sidérurgie Don Napoleon Gomez Sada. Lorsqu’ils sont arrivés sur place, ils n’ont pas permis aux propriétaires du terrain de parler. Ils ont déclaré : « Nous venons avec l’ordre de vous expulser, à coups de bâtons ou en vous tuant, comme à Coahuila. » Une patrouille de la police municipale présente dans le camp à ce moment-là n’a rien fait pour les empêcher de (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse