Écrire Brésil. Une communauté indigène risque d’être expulsée

AU 321/12, AMR 19/016/2012 26 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 DÉCEMBRE 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La communauté indigène guarani-kaiowá de Pyelito Kue/Mbarakay – qui compte 170 personnes, dont 70 enfants – risque d’être expulsée très prochainement de ses terres ancestrales de l’État du Mato Grosso do Sul (Brésil). Si tel était le cas, elle serait contrainte à vivre dans des conditions extrêmement dangereuses, réduite à camper en bordure de route. Depuis près d’un an, la communauté guarani-kaiowá de Pyelito Kue/Mbarakay occupe deux hectares de forêt sur les berges du cours d’eau Hovy, sur l’exploitation agricole de Cambará (commune d’Iguatemi, Mato Grosso do Sul). Elle est revenue vivre sur cette petite portion de ses terres ancestrales en novembre 2011, après qu’un camion entier d’hommes armés ont attaqué son campement précédent, qui se situait au bord d’un chemin de terre. Ceux-ci ont incendié les cabanes et les autres biens et tiré des balles en caoutchouc sur les habitants. Depuis la réinstallation, les agriculteurs barrent les points d’entrée et les Guaranis-Kaiowás ne peuvent donc pas scolariser leurs enfants, avoir accès à des soins de santé ni s’approvisionner en denrées alimentaires. Le 17 septembre, un tribunal fédéral régional a confirmé l’ordre d’expulsion émis à la demande des agriculteurs. Le parquet fédéral a cependant contesté cette décision au motif que le juge n’avait pas tenu compte du fait que ces (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.