Écrire Cuba. Un homme maintenu en détention, ses parents harcelés

Action complémentaire sur l’AU 92/12, AMR 25/025/2012, 26 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 7 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le prisonnier d’opinion Antonio Michel Lima Cruz a été libéré de prison à Cuba le 24 octobre dernier. En revanche, son frère Marcos Máiquel Lima Cruz, également prisonnier d’opinion, doit encore purger au moins 10 mois d’emprisonnement. Leurs parents continuent d’être victimes de harcèlement. Le 24 octobre 2012, Antonio Michel Lima Cruz a été libéré de la prison de La Ladrillera, dans la province de Holguín (est de Cuba), après avoir purgé la totalité de sa peine. Son frère et lui ont été interpellés le 25 décembre 2010 chez eux à Holguín, après avoir passé des chansons d’un groupe de hip-hop cubain dont les paroles dénoncent l’absence de liberté d’expression à Cuba. Ils ont également dansé dans la rue, devant leur maison, en arborant le drapeau cubain. Antonio Michel Lima Cruz et Marcos Máiquel Lima Cruz ont été condamnés respectivement à deux et trois ans d’emprisonnement pour « outrage aux symboles de la patrie » et « troubles à l’ordre public ». On pense que leur incarcération était motivée par des considérations politiques, faisant d’eux des prisonniers d’opinion. Leurs parents, Marco Antonio Lima Dalmao et Adisnidia Cruz Segreo, sont constamment victimes de manœuvres de harcèlement, comprenant des placements en détention arbitraire de courte durée, en raison des activités pacifiques qu’ils mènent en tant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir