Écrire Bahreïn. Une militante libérée, Zainab al Khawaja, fait encore l’objet de poursuites

Action complémentaire sur l’AU 232/12, MDE 11/061/2012, 25 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 6 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La militante bahreïnite Zainab al Khawaja a été relâchée le 3 octobre dernier après avoir purgé une peine de deux mois d’emprisonnement pour avoir, supposément, déchiré une photo du roi de Bahreïn. Néanmoins, elle fait encore l’objet de poursuites pour avoir exercé pacifiquement son droit à la liberté d’expression et de réunion. Le 3 octobre 2012, la militante Zainab al Khawaja a été libérée de prison après avoir purgé la totalité de la peine prononcée à son encontre pour avoir, supposément, déchiré une photo du roi de Bahreïn en mai dernier, alors qu’elle était en détention. Cette femme a été arrêtée le 2 août dernier alors qu’elle manifestait seule sur le rond-point d’Al Qadam sur la route Budaya, à l’extérieur de Manama, la capitale de Bahreïn. Le 26 septembre, le tribunal de première instance de Manama l’a sanctionnée de deux mois d’emprisonnement pour avoir « détruit des biens gouvernementaux ». Zainab al Khawaja doit encore être jugée dans plusieurs autres affaires, dont huit font l’objet de procès en cours et cinq sont examinées par le ministère public, pour des infractions comprenant la « participation à un rassemblement illégal » et des « insultes envers des représentants des autorités ». Elle a comparu le 17 octobre dernier et s’est vu informer que son procès – dans le cadre de poursuites engagées le 6 (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir