Écrire Libye. Craintes pour la sécurité de Anoud Abdallah al Senussi, fille d’un loyaliste

AU 322/12, MDE 19/022/2012, 31 octobre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 12 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Anoud Abdallah al Senussi, fille de l’ancien responsable du service de renseignement militaire sous Mouammar Kadhafi, a été arrêtée à Tripoli le 6 octobre dernier. Elle est en détention au secret depuis le 20 octobre environ, ce qui suscite des craintes pour sa sécurité. On pense qu’Anoud Abdallah al Senussi, 21 ans, a été interpellée le 6 octobre 2012 à son hôtel à Tripoli, puis placée en détention. Elle était arrivée plus tôt ce jour-là d’Algérie, visiblement dans l’intention de rendre visite à son père, Abdullah al Senussi, incarcéré en Libye depuis le 5 septembre dernier. Cet homme occupait le poste de responsable du service de renseignement militaire sous le régime de Mouammar Kadhafi. Anoud Abdallah al Senussi est emprisonnée à Tripoli depuis le 15 octobre environ. Ses proches ne sont pas autorisés à la voir depuis le 20 octobre, ce qui exacerbe leurs inquiétudes à son sujet. De plus, celle-ci ne peut pas consulter un avocat. La jeune femme serait accusée d’avoir utilisé un faux passeport et d’être entrée dans le pays grâce à de faux papiers, ce qui constitue un crime en vertu de l’article 350 du Code pénal libyen. Si elle est reconnue coupable, elle risque jusqu’à cinq ans d’emprisonnement. Il semble que son nom n’était pas indiqué en entier sur le passeport qu’elle a utilisé pour entrer en Libye, « al Senussi » étant (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse