Écrire Bahreïn. Ouverture du procès de deux mineurs, Jehad Sadeq Aziz Salman et Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad.

Action complémentaire sur l’AU 236/12, MDE 11/064/2012, 7 novembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 19 DÉCEMBRE 2012 Deux adolescents et trois hommes sont toujours détenus dans une prison bahreïnite pour avoir participé à une manifestation en juillet. Leur procès devant la Haute Cour criminelle s’est ouvert le 16 octobre à Manama. Le 16 octobre, Jehad Sadeq Aziz Salman (16 ans), Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad (15 ans), Naser Saeed Hassan (20 ans) et Hassan Abdul Jalil al Ekri (20 ans) ont comparu pour la première fois devant la Haute Cour criminelle à Manama, la capitale bahreïnite, aux côtés de Sadeq Jalil Ibrahim al Haiki. En vertu de plusieurs articles du Code pénal bahreïnite et de la Loi de 2006 relative à la lutte contre le terrorisme, ils sont accusés de « tentative de meurtre », « incendie d’une voiture de police », « rassemblement illégal et insurrection », « jet de cocktails Molotov » et « tentative de vol d’une voiture de police ». Au tribunal, l’un des prévenus a déclaré avoir été torturé en détention. Les avocats de la défense attendent encore les résultats d’une expertise médico-légale et l’affaire a été ajournée au 3 décembre. Les cinq personnes citées se trouvent toujours à la prison de Dry Dock, à Manama. La législation de Bahreïn fixe à 15 ans l’âge de la responsabilité pénale. Cependant, étant donné que Jehad Sadeq Aziz Salman et Ebrahim Ahmed Radi al Moqdad ont moins de 18 ans, ils sont mineurs et doivent donc être traités conformément aux règles et principes applicables dans ce cas. Le Comité des (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.