Écrire Brésil. Des coups de feu ont été tirés contre les membres d’une communauté brésilienne, des vies sont en danger

AU 328/12 AMR 19/018/2012 9 novembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 21 DÉCEMBRE 2012. Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. La communauté quilombola de Santa Maria dos Moreiras, dans l’État de Maranhão, au Brésil, est menacée par des hommes armés, qui ont tiré des coups de feu près de là où elle vit. Ces menaces s’inscrivent dans le cadre d’une campagne systématique d’intimidation ; des récoltes ont ainsi été détruites, mettant à mal les moyens de subsistance de la communauté. Le 3 novembre, des hommes armés se déplaçant sur deux motos et dans une voiture se sont approchés de l’emplacement où vit la communauté quilombola de Santa Maria dos Moreiras, dans la municipalité de Codó. Ils ont tiré des coups de feu dans la direction des 33 familles que compte la communauté. Cette attaque avait été précédée de plusieurs menaces attribuées à un homme politique et propriétaire terrien local. Le 6 avril, des hommes armés avaient détruit la plantation de palmiers de la communauté. Le 5 mai, la communauté s’était plainte auprès de la police locale qu’un tracteur était en train de détruire des zones forestières. Le lendemain le chef de la police locale était venu dire aux membres de la communauté que l’engin, accompagné de policiers armés, allait continuer à couper la forêt. Ce chef de la police a également passé un appel téléphonique menaçant à l’organisation non gouvernementale Comissão Pastoral da Terra, après que celle-ci eut porté plainte auprès du bureau national (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse