Écrire Colombie. Des syndicalistes menacés de mort

AU 325/12, AMR 23/042/2012, 8 novembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 20 DÉCEMBRE 2012 À : Vérifiez auprès de votre section s’il faut encore intervenir après la date indiquée ci-dessus. Merci. Le 4 novembre dernier, cinq syndicalistes ont reçu des menaces de mort envoyées par les Urabeños, un groupe paramilitaire, dans la municipalité de Bugalagrande (sud-ouest de la Colombie). Le 4 novembre 2012, Mauricio Valencia Tamayo, président de la branche de Bugalagrande du Syndicat national des travailleurs de l’industrie agroalimentaire (SINALTRAINAL) a été menacé de mort par SMS. Le message indiquait : « Fils de pute de guérillero déguisé en syndicaliste, destructeur d’entreprise, soit tu arrêtes de nous emmerder et d’encourager les manifestations, soit on te remplira de plomb. Dégage fils de pute. Les Urabeños » Le même message a été envoyé à Wilson Alberto Riaño, Omar Rengifo, Edwin Mejía et Julio López, également membres du SINALTRAINAL. Tous travaillent chez Nestlé, à l’exception de Julio López, ancien employé de cette firme. Les membres du SINALTRAINAL manifestent depuis le 22 octobre dernier devant les locaux de Nestlé à Bugalagrande, dans le département du Valle del Cauca, et à Bogotá, pour réclamer le respect de plusieurs accords conclus avec l’entreprise. Des employés d’autres sociétés, également membres du SINALTRAINAL, ont eux aussi reçu plusieurs menaces de mort. DANS LES APPELS QUE VOUS FEREZ PARVENIR LE PLUS VITE POSSIBLE AUX DESTINATAIRES MENTIONNÉS CI-APRÈS, en espagnol ou dans votre propre langue (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse