Écrire Honduras. Menaces de mort contre la défenseure des droits humains Juana Dolores Valenzuela.

AU 342/12, AMR 37/014/2012, 30 novembre 2012 ENVOYEZ VOS APPELS AVANT LE 11 JANVIER 2013 Une journaliste spécialiste des sujets sur l’environnement a été menacée de mort après avoir publiquement condamné les conséquences pour l’environnement des mines à ciel ouvert et de l’abattage illégal des arbres au Honduras. Journaliste et militante écologiste, Juana Dolores Valenzuela a reçu, le 27 novembre, un courrier électronique la menaçant de mort. Le message du courriel, dont l’objet était « grande gueule », avertissait la journaliste : « À cause de ta grande gueule on va te tuer un de ces jours, quand est-ce que tu vas apprendre le respect... t’as jamais appris, la vieille... t’es devenue vieille, sale fille de pute avec ta grande gueule ton cercueil sera jamais assez grand pour ta langue ». Le matin du 27 novembre, Juana Dolores Valenzuela a participé, au côté du président de la Commission minière du congrès du Honduras, à une émission télévisée de la chaîne nationale Canal 8 au cours de laquelle a été abordé le sujet de l’exploitation à ciel ouvert de minerais métalliques. Elle s’est ensuite rendue dans les studios de Radio Católica, où elle a participé à un programme portant sur divers sujets environnementaux tels que l’exploitation à ciel ouvert de minerais métalliques, l’abattage illégal des arbres et les barrages hydroélectriques. Au cours de l’émission, elle a mentionné les noms de plusieurs personnes qui, selon elle, seraient responsables de dégâts environnementaux. Lorsque Juana Dolores Valenzuela est (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir